comment construire un bac à composte

Comment construire un composteur ?

Étape 1 : rassembler les matériaux et les outils

Avant de construire un composteur vous-même, vous devez vous procurer ou rassembler les matériaux et les outils nécessaires. Si vous souhaitez profiter le plus longtemps possible de votre composteur, vous devez utiliser du bois résistant comme le mélèze pour la construction. Ce bois est plus cher que le pin ou l’épicéa.

En revanche, le mélèze ne pourrit pas aussi vite que les bois tendres mentionnés. Ce guide sur le matériau de construction bois vous aidera à faire votre choix ! La liste de matériaux suivante est nécessaire pour construire un compartiment à compost. Si vous disposez de suffisamment de place, il est toutefois conseillé de construire deux, voire trois compartiments à compost, afin de pouvoir déplacer régulièrement le compost.

Matériel nécessaire :

  • 4 piquets en bois taillés en pointe d’un diamètre d’environ 8 cm et d’une longueur d’environ 150 cm.
  • 28 planches de 100 x 10 x 2 cm (longueur x largeur x épaisseur)
  • 2 lattes de bois de 100 x 4 x 4 cm
  • 21 petits morceaux de bois servant d’entretoises pour la face avant et mesurant environ 3 x 3 x 2 cm
  • clous d’une longueur d’environ 3 cm
  • vis à bois à tête cruciforme 5 x 60 mm
  • éventuellement de la peinture pour bois

Outils nécessaires :

  • Bêche
  •  Marteau-marteau
  • massette
  • Niveau à bulle
  • Mètre pliant
  • Visseuse sans fil avec embout cruciforme
  • Scie
  • éventuellement pinceau

Étape 2 : choisir et préparer un emplacement approprié

Pour que votre compost ne se réchauffe pas trop et ne se dessèche pas trop vite, il doit être installé si possible à la mi-ombre. Les emplacements sous des arbres clairsemés sont par exemple appropriés. Le compostage peut dégager des odeurs. De plus, le composteur attire de nombreux insectes. Les sites de compostage situés directement à côté de la terrasse du voisin ou sous la fenêtre de la chambre à coucher ne sont donc pas forcément le meilleur choix. Nivelez le sol à l’emplacement du composteur. Enlevez les racines qui courent à la surface pour éviter qu’elles n’envahissent le composteur.

Étape 3 : Ancrer les piquets dans le sol

Les 4 piquets sont enfoncés dans le sol à une distance d’environ 90 cm, de sorte qu’ils forment un carré. Dans les sols mous, vous pouvez enfoncer les piquets directement dans le sol à l’aide de moufles et d’une masse. Il est recommandé d’enfoncer les piquets dans le sol sur les 10 à 15 premiers centimètres avec une massette plus légère avant d’utiliser la lourde massette. Cela permet de mieux contrôler la direction des pieux.

Si le sol est dur, vous devrez peut-être creuser les 20 à 30 premiers centimètres du sol, sinon il sera difficile d’enfoncer les piquets suffisamment profondément. Une fois que le piquet a atteint la profondeur nécessaire, remettez progressivement la terre en place en la tassant à l’aide d’un marteau ou d’une masse. Pour une bonne tenue, les piquets doivent être enfoncés d’environ 45 à 50 cm dans le sol. Contrôlez toujours l’alignement vertical des piquets avec le niveau à bulle pendant l’enfoncement et corrigez l’alignement si nécessaire en tirant sur le piquet.

Conseil :

Les piquets pourrissent souvent très rapidement dans le sol. La zone de transition entre le sol et la surface est particulièrement touchée. Vous pouvez donc appliquer une peinture de protection sur les 60 cm inférieurs des piquets afin de prolonger leur durée de vie. N’utilisez cependant que des peintures de protection qui ne peuvent pas libérer de substances nocives dans le compost !

Des bacs de compostage dans un jardin commun

Étape 4 : Monter les parois arrière et latérales

Vissez 7 planches sur chacune des deux parois latérales et sur la paroi arrière. Veillez à laisser un espace d’environ 3 cm entre les planches. Cet espace est nécessaire pour l’aération du composteur.

Étape 5 : Découper les planches pour la paroi frontale et les munir d’entretoises.

Pour faciliter le remplissage et le vidage, la face avant du composteur est munie de planches amovibles. Déterminez la longueur nécessaire pour les planches en mesurant la distance à l’intérieur des parois latérales. Raccourcissez ensuite les planches d’un mètre à l’aide d’une scie. Pour que l’avant du composteur soit également perméable à l’air, les planches sont munies de petites entretoises en bois sur leur face inférieure. Il est préférable de les clouer sur les planches. Vous pouvez également utiliser de petites vis.

Étape 6 : Fixer les lattes de bois comme rails de guidage.

Vissez 1 latte de bois parallèlement à chaque piquet avant sur la face intérieure des parois latérales, à une distance d’environ 2, 3 à 2,5 cm du piquet, de manière à former un rail de guidage pour les planches avant entre les piquets et la latte de bois. Pour ce faire, placez les vis de préférence sur les côtés extérieurs des parois latérales. La largeur du rail de guidage doit être légèrement supérieure à l’épaisseur des planches. Dans le cas contraire, les planches peuvent facilement se coincer dans un guide trop étroit si elles gonflent à cause de l’humidité.

Étape 7 : placer les planches dans les rails de guidage selon les besoins.

Vous pouvez rapidement et facilement insérer des planches individuelles de la paroi avant dans les rails de guidage en fonction de vos besoins. Ainsi, si le composteur n’est que peu rempli, il est possible de vider une brouette dans le compost directement par la face avant qui n’est pas complètement fermée. Lorsque vous retirez du compost ou que vous transférez tout le compost, vous pouvez enlever les planches au fur et à mesure. Le compost peut ainsi être facilement retiré par l’avant.

Étape 8 : Construire d’autres compartiments de compostage

Si vous souhaitez construire plus tard d’autres composteurs, vous pouvez le faire de la même manière que les étapes précédentes. Si vous optez d’emblée pour un composteur à trois compartiments, par exemple, la construction peut être simplifiée. Vous pouvez ainsi construire la paroi arrière d’un seul tenant en utilisant des planches continues de 3 mètres de long.