Comment fendre des bûches de bois ?

Une hâche est posée sur une souche d'arbre

Sommaire

Pendant la période hivernale, le bois est l’un des meilleurs alliés de l’homme pour apporter un peu de chaleur dans sa maison. Le bois permet aussi de faire beaucoup de choses comme la charpente, le plancher ou la clôture d’une ferme. Mais pour pouvoir exploiter tout le potentiel de ce matériau, il faut savoir comment le fendre. Fendre une bûche de bois est tout un art, qui combine la force et la technique. Vous trouverez ici toutes les astuces pour mieux fendre vos bûches à l’avenir.

Bien choisir les outils pour fendre le bois

L’outil par excellence connu pour le fendage de bois de chauffage est la hache. La lame de cette dernière doit être bien aiguisée afin de couper plus facilement le tronc du bois. En dehors de cet outil, vous aurez aussi besoin d’un merlin et de quelques coins en acier pour maintenir le bois quand vous le fendez. Il vous faudra aussi vous munir d’un éclateur et d’un billot. Ces deux outils sont particulièrement efficaces, surtout quand l’intérieur du tronc est jonché de nœuds. 

Pour les moins connaisseurs, le merlin est un outil qui s’insère dans l’ouverture du tronc afin de séparer les deux extrémités du bois fendu. N’oubliez pas non plus le support pour poser le bois à fendre, c’est-à-dire la fendeuse. Placez une fendeuse électrique ou une fendeuse en bois dur, tout en respectant au minimum une distance de 40 cm de diamètre.

La technique pour fendre le bois facilement et sans effort.


Pour fendre du bois à la maison pour le poêle, la cheminée ou encore pour le ranger, la technique à respecter est très simple : Commencez par placer le tronc de bois à fendre perpendiculairement à la fendeuse de façon à ce qu’il soit bien stable. Ensuite, vous devez repérer le sens des fibres du bois, c’est-à-dire, la partie sur laquelle vous exercerez plus de pression pour fendre plus facilement le bois. Pour le fendage, vous devez garder le fendeur à deux mains sur sa longueur et appliquer des coups avec sa partie aiguisée sur la bûche. Garder la hache avec vos deux mains sur la longueur vous permet de répartir le poids de vos efforts dans tout le corps et aussi de travailler en toute sécurité.  Bien évidemment, vous devez administrer vos coups de fendeur dans la direction du grain de la bûche afin d’optimiser vos efforts.

A lire  Comment faire un potager pour la première fois ?

Quand vous fendez un tronc d’arbre, n’oubliez pas d’utiliser la masse ou le merlin ou mieux accentuer la lisière entre les deux extrémités fendues après vos coups de hache. Si malgré l’utilisation du marteau et du coin le bois n’est toujours pas fendu, n’hésitez pas à augmenter le nombre de coins.

Une astuce pour fendre du bois sans solliciter son corps

Il existe une autre technique pour fendre du bois à la maison pour le chauffage sans utiliser une hache et sans solliciter les muscles de son corps : le bâtonnage avec un couteau à lame fixe. Pour commencer, il faut taper le bord du manche du couteau afin que sa lame puisse s’enfoncer doucement dans la fente du bois. Au cas où le couteau s’enfonce trop vite dans la fente, il faut le redresser en tapotant sur son manche. Une accélération de la pénétration du couteau signifie que la lame a dévié de sa trajectoire pour sortir par le bord de la bûche. Vous pouvez aussi choisir la méthode simple de la tronçonneuse pour fendre le bois. Faites toutefois attention à ce que la lame de l’engin ne touche pas le sol : cela peut provoquer des projections de débris sur vous et vous blesser.

Caroline

Caroline

Je travaille en tant que décoratrice d'intérieur et j'adore partager mes créations et mes conseils sur les réseaux sociaux et sur Bricoccasions, mon blog.