Les principes de base du jardinage biologique

Un homme ramasse des tomates de son jardin biologique

Sommaire

L’anxiété engendrée par la modernisation a fait comprendre aux gens qu’il était nécessaire de cultiver des aliments sains et équilibrés. Pensant que ceux-ci assureront la santé des générations futures, de plus en plus de personnes ont fini par s’intéresser aux bases du jardinage naturel.

Par définition, le jardinage biologique décrit l’acte de planter et de faire pousser des plantes sans recourir à des engrais, des pesticides et d’autres produits synthétiques. Cela permet de s’assurer que la culture est cent pour cent naturelle et dépourvue de produits chimiques nocifs et d’éléments susceptibles de provoquer des maladies chez l’homme.

Conseils pour le jardinage naturel.

Dans le jardinage naturel, la considération fondamentale est le sol où la culture sera placée. Les professionnels affirment que le sol idéal pour le jardinage biologique doit être chargé en azote, ce qui contribuera certainement au bien-être de la culture. Le sol doit également être placé à un endroit où la lumière du soleil et l’air l’atteignent.

Les professionnels recommandent également que la terre argileuse soit le type de sol le plus idéal pour le jardinage biologique, car elle est relativement riche en nutriments, contrairement aux autres types de sol. En plus de contenir une plus grande quantité d’éléments nutritifs excellents pour les plantes, elle est la meilleure pour retenir l’eau nécessaire au renouvellement des plantes. Bien que certains types de sol puissent également être utilisés, comme le sable et la terre de jardin, ils ne peuvent pas générer de meilleures récoltes comme le fait le sol argileux. Ce que vous pouvez faire, c’est d’inclure de la matière organique pour améliorer le rendement des plantes.

A lire  Comment prévenir le gel dans mon jardin ?

En dehors de la préparation de la terre et de la zone où elle doit être placée, voici quelques-unes des bases du jardinage naturel pour vous aider à vous débrouiller :

1. Préparation de la matière organique

Étant donné que c’est là que les plantes obtiendront leurs nutriments, la préparation de la matière organique doit être extrêmement soignée. Comme spécifié, la matière organique peut être une plante qui pourrit ou un déchet animal qui est mélangé à la terre.

Outre les plantes en décomposition et les déchets d’animaux, la matière première peut également être une tonte de jardin, des feuilles séchées, des déchets de cuisine tels que des tiges de légumes et des pelures de fruits ainsi que des têtes de poissons frais ou cuits.

La matière organique est extrêmement importante dans le jardinage naturel car elle sert de conditionneur à la terre pour soutenir les plantes qui y poussent. La matière organique doit être constamment et fréquemment renouvelée. Elle peut être posée sur la terre ou être combinée avec elle afin que les nutriments et les divers autres minéraux puissent être très bien absorbés.

2. Lutter contre les parasites et autres maladies des plantes sans utiliser de produits chimiques artificiels

Étant donné que l’installation fondamentale du jardinage naturel consiste à utiliser des produits naturels, il est préférable que vous vous familiarisiez avec les moyens naturels de lutter contre les parasites dans vos cultures. Ces moyens naturels de gestion des parasites consistent en des vers et aussi d’autres parasites qui peuvent défendre vos plantes contre d’autres composants dangereux.

A lire  Comment planter des pommes de terre ?

Vous pouvez également empêcher vos plantes de se dégrader si vous vérifiez régulièrement qu’elles ne présentent aucun signe de dommage. Dès que vous pensez qu’il y a un risque de maladie de la plante, l’idéal est d’éliminer rapidement la plante influencée pour éviter la propagation de la maladie aux plantes voisines.

3. Choisir les plantes idéales pour votre jardinage naturel

L’une des bases du jardinage naturel que tout le monde doit connaître est de savoir exactement comment choisir les plantes qui s’adapteront certainement à votre problème naturel. Il est vraiment important de comprendre que toutes les plantes ne conviennent pas à tous les environnements.

Pour vous assurer que vous ferez pousser des plantes saines et équilibrées, assurez-vous d’inspecter les conditions de votre site et de déterminer quelles sont les plantes qui peuvent résister à l’environnement offert.

Caroline

Caroline

Je travaille en tant que décoratrice d'intérieur et j'adore partager mes créations et mes conseils sur les réseaux sociaux et sur Bricoccasions, mon blog.